Voir les autres articles

A la découverte du coach industrialisation : Eric Marteel

Le 15 févr. 2019

Maxime
Assistant chargé de projet digital Tekkit.io

Entretien avec Eric Marteel, coach Industrialisation au sein du Groupe BPCE


1- Comment pourrais-tu résumer ton métier, ton rôle : c’est quoi un coach industrialisation à la DSI de BPCE SA ?

Le but principal est d’apporter les bonnes pratiques en terme de développement, les outils pour industrialiser les développements , puis les déploiements.

Pour cela nous sommes au contact des équipes du département Fabrication pour faire évoluer les développements en apportant les bonnes pratiques comme la gestion des sources, les tests unitaires et d’intégration, et la revue de code. De plus nous automatisons toutes ces pratiques pour fluidifier les développements et garantir une grande qualité de code. Enfin, nous étudions avec ATH le déploiement et optimisons ainsi tout le processus.

Un autre élément clé de notre démarche repose sur la communication auprès des équipes projets pour les sensibiliser aux gains attendus grâce l’industrialisation.

2- Quelles sont les interactions que tu es amené à avoir, ton quotidien ?

Principalement avec le département Fabrication (développeurs et ATH Assemblage, Testing et Homologation), mais aussi avec les équipes projets pour communiquer sur la démarche et les apports.

BPCE IT et les autres acteurs du groupe qui travaillent sur le même sujet sont aussi des interlocuteurs important. Il y a beaucoup de synchronisation des pratiques et des outils avec toute la filière IT du groupe.

3- Quelles sont selon toi les 3 compétences ou expertises clés pour ce poste ?

  • Une qualité d’écoute des équipes pour comprendre leurs soucis, leurs besoins et apporter des solutions.
  • Une capacité à communiquer pour « évangéliser » auprès des équipes projets sur les bonnes pratiques d’industrialisation.
  • Une expérience dans le développement de projet et d’outils et une curiosité permanente concernant les évolutions des outils et des pratiques.

4- Quelle est la principale source de satisfaction dans ce métier ?

Réussir à fluidifier le projet en apportant de la simplicité, de la qualité et de la rapidité dans les développements et les déploiements.

5- Et si l’on devait retenir une devise ?

Notre devise : « You build it, you run it » (devise du devops d’amazon)


Commentaires


Chargement des commentaires